Recherche par année
France / Monde

L'Italie rejoint la Duplice qui devient la Triplice

  • Depuis 1873, l'Italie se sentant isolée du reste de l'Europe a tenté un rapprochement avec Bismarck. Au cours d'un voyage en Allemagne en septembre 1873, Victor-Emmanuel s'arrête à Vienne pour rencontrer l'empereur François-Joseph. Pourtant, l'Italie et l'Autriche-Hongrie s'opposent depuis longtemps sur la question des terres irrédentes: le Trentin, Trieste, et l'Istrie ont échappé au Piémont lors de l'élaboration de l'unité italienne, et sont toujours possessions autrichiennes, malgré la violente propagande irrédentiste organisée par l'Italie. Néanmoins, la rencontre de l'empereur austro¬hongrois et de Victor-Emmanuel semble un premier pas vers le compromis. En 1881, le protectorat établi par la France sur la Tunisie est durement ressenti en Italie, où se forme un courant antifrançais. Cela permet à Bismarck, toujours prêt à contracter des alliances contre la France, de réaliser une entente unissant l'Italie, l'Allemagne, et l'Autriche-Hongrie. Les négociations aboutissent au traité du 20 mai 1882, valable pour une durée de cinq ans. Cette alliance défensive dirigée contre la France stipule qu'en cas de guerre franco-italienne, l' Autriche¬Hongrie et l' Allemagne prendront les armes pour soutenir l'Italie. En cas d'agression française contre l'Allemagne, seule l'Italie participera au conflit. Bismarck est désormais assuré de l'isolement complet de la France en cas de guerre.

    (Italie - - - Relations internationales - - )

  • Haut de page 

    [Proposer une date, une modification - Signaler une erreur, un abus]

    Date de dernière modification de cette page 

    24/02/2017 12:56